Les “fenêtres” de Mark Rothko

Les “fenêtres” de Mark Rothko

Les toiles de Mark Rothko (1903-1970) frappent par leur puissance expressive. En s’approchant à la paroi, pas après pas, leur aura nous séduit, nous submerge.

Le grand format, symbole académique de la peinture d’histoire, est utilisé par le peintre américain en tant que moyen pour pénétrer dans un autre univers, un univers introspectif et spirituel : « Je peins des tableaux de grandes dimensions parce que je cherche à créer une ambiance d’intimité » affirme-t-il.

Nombre de critiques et d’historiens de l’art ont défini ses oeuvres comme des « écrins », des « façades ». Or, je crois qu’il faudrait parler plutôt de « miroirs », dans lesquels l’artiste dévoile son intimité et face auxquels le spectateur se sent dévoilé, mis à nu. Rothko représente et explore en effet dans son travail les émotions et les sentiments communs à tout être humain. Il esquisse par conséquent des portraits : les siens et ceux des observateurs qui contemplent ses créations.
Mais il pourrait s’agir également de « fenêtres », de baies que, contrairement aux « façades », on peut ouvrir et traverser ; des ouvertures à travers lesquelles on a accès à la profondeur du monde et de l’âme humaine ainsi qu’à une réalité métaphysique.

La Rothko Chapel à Houston

Une installation d’oeuvres de Rothko à la Tate Modern de Londres

« L’évolution du travail d’un peintre [...] a pour objectif la clarté. C’est à dire l’élimination de tous les obstacles entre le peintre et l’idée, et entre l’idée et l’observateur. » Avec cette phrase Rothko nous explique qu’il veut créer des oeuvres simples, accessibles au public le plus large. On pourrait de cette manière tracer un lien avec les célèbres mots employées par Winckelmann pour décrire l’art grec : « noble simplicité et calme grandeur ». Les sculpteurs de la Grèce antique ont en fait exploré les complexités de la mythologie à travers des statues pures et simples. Une pureté et une simplicité que l’artiste expressionniste porte à l’extrême, en utilisant la facilité des couleurs pour exprimer les sensations les plus profondes de l’être humain et du mystère céleste qui nous entoure.

(sources images : www.swimminginthespace.com, www.bloomberg.com)